Théâtre : rien ne sert d’exister