L’ACAQB pilote 13 équipements répartis sur la ville de Bordeaux. Nombre d’activités pour toutes les générations sont mises en œuvre dans 30 sites, dont des écoles.

11 centres d’animation à vocation sociale & culturelle

• Argonne Nansouty Saint-Genès/cultures urbaines
• Bacalan
• Bastide Benauge/pôle d’excellence danses
• Bastide Queyries/pôle d’excellence arts du cirque
• Bordeaux Lac/pôle d’excellence ferme pédagogique et environnement
• Bordeaux Sud
• Monséjour/pôle d’excellence arts plastiques & artisanat d’art
• Saint-Michel/arts de la parole, partenariat avec Chahuts
• Saint-Pierre/pôle d’excellence écriture lecture multimédia : le Court Brouillon
• Sarah Bernhardt
• Grand Parc/ludothèque

• Le Mur d’escalade Barbey
• L’Auberge de jeunesse de Bordeaux

Avec :

25 000 personnes accueillies (dont 8 000 adhérentes)
400 personnes bénévoles dont 170 membres des comités d’animation
400 personnes salariées (plus de 500 dans l’année)/280 équivalents temps-plein
500 partenaires éducatifs, sociaux, artistiques et culturels…

Le rôle de l’ACAQB inscrit dans ses statuts est d’être :
Un observatoire de la réalité sociale des quartiers.
Des équipements de proximité à but de cohésion sociale et de lutte contre les exclusions.
Des lieux ouverts, d’organisation et d’expression de la citoyenneté : promotion du bénévolat et aide à la vie associative.
Une réponse socioculturelle diversifiée tenant compte de la réalité sociale de chaque quartier.

Les statuts soulignent : « un esprit laïque de liberté, de partage, d’ouverture, de dialogue, de respect de l’autre, de pluralisme et de neutralité [qui] va dans le sens de lutter contre toute forme d’obscurantisme, de communautarisme, de discrimination, d’exclusion et d’injustice ».

L’ACAQB est une association républicaine

Le projet de l’association s’inscrit dans l’esprit de l’article premier de la constitution française du 27 octobre 1946 : la République est « indivisible, démocratique, laïque et sociale », formule que reprend la constitution de 1958, ajoutant que la République « respecte toutes les croyances ».

La devise de la République est « Liberté, Égalité, Fraternité ». La République s’appuie sur la laïcité qui en garantit l’unité. La démocratie donne des droits à chacun et elle crée des devoirs, les premiers d’entre eux consistant à respecter les droits des autres, l’égalité entre les hommes et les femmes, la dignité des personnes, l’ouverture à l’autre, au monde, au pluralisme.

Les statuts de l’association depuis 1963, soulignent son indépendance à l’égard des partis politiques et des groupements confessionnels. « Toute propagande politique ou religieuse est interdite » dans les centres d’animation.

L’ACAQB est une association d’animation socioculturelle

Le cœur de métier de l’ACAQB est l’animation socioculturelle. L’association aime à rappeler l’étymologie latine du mot animation : animare, dans le sens d’insuffler la vie, d’impulser, de mettre en mouvement. L’étymologie de social est définie dans le sens de relations humaines. Les centres d’animation accueillent des personnes, favorisent des relations humaines, impulsent et co construisent des projets. Le projet de l’ACAQB est empreint d’éthique, de sens, d’intérêt général, de bien commun. C’est un projet social, éducatif, empreint d’art, de culture, de loisirs.

L’ACAQB est une association agréée jeunesse et éducation populaire

Elle concourt à la constante transformation de la société en contribuant à co construire des alternatives éducatives, sociales, culturelles dans lesquelles les personnes sont maîtres de leur devenir.
Les animatrices et les animateurs socioculturels travaillent avec et pour des personnes.
L’émancipation, la coopération, la justice, la constitution d’une connaissance partagée guident l’action.
La personne est au cœur du projet socioculturel. Les centres d’animation se doivent d’être exemplaires au sens de la confiance en l’être humain, c’est-à-dire en sa liberté, sa créativité, comme fin et comme valeur supérieure.

L’ACAQB est une association à vocation sociale

10 des 11 centres d’animation sont agréés « centre social » par la Caisse d’allocations familiales de la Gironde. Un centre agréé centre social est un lieu de rencontres, d’accueil, d’information, d’orientation, d’implication… rien ne se fait sans l’engagement des personnes et de partenaires.

Pour la Caisse d’allocations familiales, il existe 4 grands axes communs à tous les centres sociaux, partagés par l’association avec la Ville, le Département, et déclinés en fonction des particularités de chaque centre d’animation :

  • Un équipement de quartier à vocation sociale globale.
  • Un équipement à vocation familiale et pluri générations.
  • Un lieu d’animation de la vie locale.
  • Un lieu d’interventions sociales concertées et novatrices.